Vous êtes ici
Accueil > Actualités > De nouvelles mesures pour le secteur TIC-BPO.

De nouvelles mesures pour le secteur TIC-BPO.

Le ministre mauricien Etienne Sinatambou.

En seulement une décennie, l’évolution des centres de contact à l’île Maurice a été plus qu’impressionnante. De nos jours, les prestataires mauriciens ne se limitent plus aux simples opérations d’appels entrants et sortants mais intègrent dorénavant de nouvelles technologies afin de répondre à une plus grande demande (emailing, live chat, support technique, etc…) Ne pouvant plus négliger les opportunités que représentent le secteur des TIC-BPO, le gouvernement local lance de nouvelles mesures afin de qualifier sa population afin qu’elle puisse suivre les tendances.

De ce fait, lors de la présentation de son budget 2016/2017, le ministre des Finances Pravind Jugnauth a annoncé la création d’une falculté en Digital Technology & ICT Engineering à l’université de Maurice. Il a également déclaré la réalisation de modules adaptés en communication, créativité et innovation pour les étudiants en début du cycle secondaire.

Après ces annonces, c’est le ministre de la Technologie, de la communication et de l’innovation, Etienne Sinatambou, qui au cours de la cérémonie d’ouverture de la conférence Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE) Emergitech 2016, a énoncé l’instauration de deux laboratoires à l’université de Maurice et à l’université de technologies de Maurice où seront dispensées des formations sur les technologies des télécommunications.

Pour finir, le ministre a évoqué les négociations entre son ministère et Oracle, la multinationale américaine dans le but de créer un centre d’excellence sur le territoire mauricien. Selon M. Sinatambou, ce centre livrera des cours à 3 niveaux. Le premier servira à faciliter l’employabilité de jeunes diplômés et professionnels, le deuxième se centrera sur les compétences techniques pour les universitaires et autres étudiants du cycle tertiaire afin qu’ils soient prêts à faire leur entrée dans les métiers du secteur, et pour enfin, le troisième niveau sera dédié aux étudiants du secondaires pour les encourager à aller vers les TIC-BPO.

Ces projets seront une avancée certaine pour le secteur des TIC-BPO comme pour l’économie mauricienne. Des innovations donc à garder dans le viseur pour les prestataires car grâce elles, ils bénéficieront de personnel hautement qualifié, apte à travailler sur de multiples opérations que se soient le support technique, les jeux vidéo, le web design et tant d’autres.

[Source] http://business.mega.mu/2016/08/10/tic-des-mesures-pour-mettre-en-adequation-diplomes-et-emploi/

Top

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

 

Pour ne rien manquer de l'actualité de l’outsourcing des services informatique, BPO et centres d’appels à Maurice et dans l’océan indien !

Félicitations,

 

votre inscription a bien été prise en compte.