Inauguration D’Un Business Forum Ivoiro-Mauricien Sur Les TIC A Abidjan

Un business forum ivoiro-mauricien dans le secteur des TIC a eu lieu le 6 mai à Abidjan. Le but de ce forum d’affaires est de resserer les liens économiques entre la Côte d’Ivoire et l’Île Maurice.

Un business forum ivoiro-mauricien sur les Technologies de l’information et de la communication (TIC) a été inauguré à Abidjan le lundi 6 mai 2019.

Pour assister à l’inauguration de ce business forum, une délégation de huit représentants mauriciens s’est  rendue dans la capitale économique ivoirienne.  L’ouverture de ce forum de réseautage ivoiro-mauricien a été faite par le représentant du Secrétaire d’Etat, Raoul Sié aux côtés du Premier ministre, M. Essis Esmel, chargé de la Promotion des investissements directs de l’étranger.

Satisfait de la création de cette plateforme interactive, le Secrétaire d’État a évoqué que le but est d’explorer les diverses opportunités pour augmenter les interactions entre la Côte d’Ivoire et l’Île Maurice à des fins commerciales. Les deux pays travaillent sur des projets de collaboration  bientôt finalisés.

A propos de l’Île Maurice

L’Île Maurice abrite une population de plus de 1,3 million d’habitants est plus connu comme un pôle important des secteurs de la Finance et de l’Informatique. Ce pays dont la croissance économique ne cesse d’attirer les investisseurs étrangers a connu une hausse de son Produit intérieur brut (PIB).

D’ailleurs, celui-ci était estimé à 3,6% en 2018, plaçant ainsi l’Île Maurice en tête du classement Doing Business (25e mondial) pour le continent africain. Le PIB Mauricien est prévu de croître jusqu’à 4% en 2019. A noter que le secteur des TIC contribue pour plus de la moitié (57%) du PIB de ce pays.

De plus, lÎle Maurice tient à établir et élargir son réseautage au niveau mondial. Pour cela, cet état insulaire a investi en 2004 dans la construction d’une « CyberTour ». Mais encore, le secteur des TIC est l’un des piliers de l’économie mauricienne. Selon les chiffres en 2018, le taux d’utilisateurs de téléphones mobiles actifs a atteint les 151,5 % et celui des utilisateurs connectés à Internet était alors environ 105,9%.

Possédant plus de 117 entreprises dans 24 états africains, les sociétés mauriciennes opèrent dans 16 industries et y emploient continuellement leurs investissements. Cet état insulaire est membre du Continental Free Trade Agreement (CFTA) ainsi que de laccord de libre-échange tripartite notamment la COMESA, la SADC et l’East African Community.

Petit survol de l’économie ivoirienne

Après la crise postélectorale de 2010/2011, la Côte d’Ivoire a repris un nouveau départ. De 2012 à 2018, le pays affichait une croissance économique de 8,8% contre 0,8% de 2000 et 2010. Le principal catalyseur de cette croissance fulgurante n’est autre que le flux constant des investissements directs de l’étranger.

A noter que l’État ivoirien se positionne comme étant un hub de l’Afrique de l’Ouest francophone. De 2011 à 2018, ce pays affichait un taux de 128% pour les utilisateurs de téléphones mobiles actifs. D’ailleurs, M. Sié a souligné que ce taux représente plus de 32 millions d’abonnés alors que la population ivoirienne consiste de près de 25 millions d’habitants.

Des facilités technologiques mises à disposition des ivoiriens

Depuis l’introduction du mobile money dans le but de rendre les transferts d’argent plus faciles, les bénéfices générés atteignent désormais 17 milliards de Francs CFA au quotidien. Désormais, les abonnés ivoiriens disposent des facilités infrastructurelles et des technologies de téléphonie mobile. En 2011, seulement 12 millions d’abonnés bénéficiaient de ces facilités.

A ce jour, le nombre d’abonnés Internet est estimé à 17 millions, ce qui représente 68% de la population ivoirienne. En 2016, le nombre d’abonnés Internet était estimé à 10 millions. Après la crise postélectorale de 2010/2011, le nombre de clients en ligne n’excédaient pas 200,000.

Collaboration ivoiro-mauricienne

La Côte d’Ivoire et l’Île Maurice entretiennent des échanges économiques estimés à plus de 700,000 dollars soit 410,29 millions de Francs CFA. Actuellement, une dizaine d’entreprises mauriciennes sont basés en Côte d’Ivoire. Au cours des six années précédentes, les investissements en provenance de l’Île Maurice sont estimés à plus de 480,000 dollars soit 281,36 millions Francs CFA.

Désormais, les investisseurs mauriciens choisissent d’employer davantage leur capital dans le secteur des TIC. Le Centre Financier International Mauricien (CFIM) a permis de déployer des investissements à hauteur de 32 milliards de dollars dont 782 millions de dollars (458,40 milliards Francs CFA) seront dédiés à l’économie ivoirienne.

A noter que ce business forum ivoiro-mauricien a été organisé par le Centre Économique de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI) et l’Economic development board (EDB). Ces institutions représentent les agences de promotion des investissements mauriciens notamment la Board of investment, l’Entreprise Mauritius et la Financial services promotion agency.

Trouvez le prestataire adapté à vos besoins à l’Île Maurice

Comme mentionné plus haut, de nombreuses entreprises mauriciennes sont établies en offshore sur le continent africain. Si vous envisagez de collaborer avec un prestataire pour externaliser la gestion de votre relation client, n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes joignables au (+33) 09 70 71 83 00 ou écrivez-nous directement via notre formulaire de contact. Nous vous mettrons en relation avec les meilleures agences offshore de l’île.

Article Source – http://apanews.net/index.php/news/ouverture-a-abidjan-dun-forum-daffaires-ivoiro-mauricien-axe-sur-les-tic/