Vous êtes ici
Accueil > Dossiers > La culture française : une partie vivante de l’île Maurice

La culture française : une partie vivante de l’île Maurice

Omniprésence de la culture française sur le territoire mauricien

Nous vous avons écrit de nombreux articles démontrant les facteurs économiques, politiques et techniques qui pourrez-vous inciter à venir à l’île Maurice. Cependant l’île a bien d’autres cordes à son arc, notamment sa richesse historique et culturelle.

Brève de l’histoire :

L’île Maurice était une petite perdue comme beaucoup d’autres de l’archipel des Mascareignes. Elle fut d’abord le refuge idéal pour les pirates et les commerçants arabe dû à position géographique, entre les Indes et le Cap de Bonne Espérance. Elle fut également destination de ravitaillement pour les Portugais engagés sur la route des épices.

Ce n’est que vers la fin du XVIe siècle que débarquent les premiers hollandais qui ont vu en Maurice une réelle aubaine puis que l’île regorgeait de trésors tels que le précieux bois d’ébène et les dodos. A ce jour, les habitants du pays blâment toujours ces premiers colons pour l’extermination de leur oiseau emblématique et endémique.

Ne trouvant plus d’intérêt à demeurer sur l’île après la disparition du dodo et de l’exploitation de l’ébène, les hollandais repartirent presque tous.

Arrivée de la France :

Ce n’est qu’en 1715 sous le régiment de Guillaume Dufresne d’Arsel que débarquent les français à Maurice. A la base les français prirent possession de l’île en vue de combattre la piraterie et de sécuriser les transports commerciaux vers les Indes.

En 1721, la France décide de coloniser l’île en y envoyant 15 colons et un prêtre accompagnés de quelques esclaves. C’est d’ailleurs de là que vient la langue créole qui était alors le dialecte utilisé par les français pour communiquer avec leurs esclaves. Il est bon de savoir que aujourd’hui encore au XXIe siècle, les ‘’bonnes familles’’ mauriciennes parlent le français et considère le créole comme étant la langue de la rue.

Grâce à l’arrivée du gouverneur Mahé de la Bourdonnais en 1735 l’île commence à prospérer et prend alors le nom d’Isle de France. C’est aussi dans cette période que Port Louis, la capitale voit le jour.

La culture française aujourd’hui :

Aujourd’hui, la culture française est bien ancrée à Maurice. Il y a par ailleurs une étroite collaboration entre la France et l’île Maurice en termes d’évènementiel. Plusieurs artistes français viennent régulièrement s’y produire comme Louane ou Jean Marie Bigard en début d’année. En octobre c’est Kendji Girac et Francis Cabrel qui viendront faire trembler l’audience mauricienne.

            Maurice bénéficie également de plusieurs instituts français qui permettent de maintenir cette culture en vie tels que l’alliance française ou l’IFM (Institut Français de Maurice). Il y a aussi des établissements académiques donnant l’opportunité aux mauriciens d’accéder à des qualifications similaire à celles de la France comme l’université Paris 2-Panthéon-Assas, le lycée de la Bourdonnais, le lycée des Mascareignes ou encore l’université de Poitier.

Cette culture orientée vers la France est un des facteurs grandement considéré par les investisseurs souhaitant s’établir ou externaliser leurs services sur le territoire mauriciens. Ils ont la garantie dans le cadre d’une externalisation que la population puisse répondre à leurs exigences en termes de maîtrise de la langue et une garantie dans le cadre d’une immigration que leurs familles puissent s’intégrer à la vie sur l’île.

[Source1] https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_Maurice

[Source2] http://fr.mauritiusholidaystips.com/breve-histoire-de-lile-maurice/

A lire aussi : http://www.callcenterilemaurice.com/maurice-devient-pivot-de-leducation-region-africaine/

Et http://www.callcenterilemaurice.com/a-louer-mais-pas-pour-des-vacances/

Top

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

 

Pour ne rien manquer de l'actualité de l’outsourcing des services informatique, BPO et centres d’appels à Maurice et dans l’océan indien !

Félicitations,

 

votre inscription a bien été prise en compte.