Journée Internationale De La Femme Dans Le Secteur TIC

l’occasion de la Journée Internationale de la Femme dans les TIC, nous avons constaté que près de la moitié (47%) des employés du secteur sont des femmes. Petit survol sur leur parcours.

Le Jeudi 25 avril 2019 a marqué la Journée internationale des femmes dans les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Pour marquer l’occasion, une célébration a été organisée dans les locaux de SD Worx à Ébène.

Lors de cette célébration, la directrice du National Computer Board (NCB), Joanne Esmyot a affirmé que presque la moitié (47%) des salariés du secteur des TIC sont des femmes. D’ailleurs, Dhanusha Gokhool, Service Delivery Manager chez SD Worx Mauritius s’est jointe à Joanne Esmyot pour raconter leur cheminement dans le secteur de l’informatique.

Constat du secteur des TIC par Joanne Esmyot

Selon Joanne Esmyot, être une femme dans le monde du travail n’a jamais été un obstacle pour elle. Il lui suffit de persévérer pour atteindre les objectifs qu’elle a en tête. Elle a aussi constaté que de nombreuses facilités dans le secteur de l’informatique sont mises à la disposition des filles par le gouvernement. Il est donc dans le devoir des filles de saisir ces opportunités pour démarrer leur carrière et réussir leur vie. D’ailleurs, Joanne Esmyot affirme qu’il n’est pas absolument nécessaire d’avoir un titre quelconque pour entreprendre des projets importants. Pour elle, les difficultés sont choses courantes mais il ne faut pas se laisser prendre par le découragement. En effet, la directrice du NCB a tenu à souligner que c’est en faisant face aux difficultés qu’elle a pu arriver au niveau où elle en est.

Récemment nommée au poste de la direction du NCB, Joanne Esmyot est arrivée dans le monde de l’informatique et de la technologie presque par hasard. Lors de ses études universitaires, elle a choisi l’informatique comme choix de carrière pour les nombreuses opportunités qu’offre ce secteur. Joanne a rappelé qu’au secondaire, elle étudiait les mathématiques, la physique et l’art. En 2005, Joanne Esmyot a rejoint la firme Ceridian pour y occuper le poste de Software Test Engineer pendant 11 ans. Lorsqu’elle quitta l’entreprise, elle avait déjà atteint le poste de QA Process & Technology Manager. Par la suite, Joanne Esmyot s’est tournée vers la Middlesex University pour y travailler en tant que Head of IT. Enfin, elle a ensuite rejoint la National Computer Board (NCB) pour y occuper le poste de directrice exécutive.

Le secteur TIC rempli d’opportunités de carrière

D’autre part, selon Dhanusha Gokhool, le secteur des TIC détient des opportunités pour toute personne souhaitant avoir une carrière bien remplie. Elle raconte qu’à la fin de ses études secondaires, comme Joanne Esmyot, Dhanusha Gokhool s’est aperçu que le domaine de l’informatique était en pleine croissance. C’est alors qu’elle a décidé d’entamer des études tertiaires dans le domaine du Software Engineering à l’université de Technologie de Maurice (UTM). Entretemps, elle recevait déjà des offres d’emploi dans le domaine de l’ICT. C’est alors qu’elle occupa le poste de développeur dans une compagnie offshore. Elle a aussi rappelé que ce fut son tout premier emploi.

Pour Dhanusha Gokhool, il y a beaucoup d’opportunités de carrière pour les filles dans le secteur de l’informatique. Elle explique que ce secteur possède de nombreux départements notamment le support client, le développement Web, la robotique, le testing, l’implémentation, la business analysis et la blockchain, entre autres. En effet, il y a de nombreuses possibilités de carrière dans le domaine des TIC. La Service Delivery Manager a tenu à rappeler que Maurice est un pôle informatique et il est donc impératif d’en profiter.

Préparer les filles dès le début de leur scolarité

Pour l’occasion, la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun a aussi assisté à l’évènement. D’ailleurs, elle en a également profité pour inciter les mauriciennes à faire carrière dans le secteur des TIC. Selon la ministre, il est impératif de préparer les filles dès leur plus jeune âge au monde des technologies et de l’informatique. Dans le futur, cela les encouragera à travailler dans ce secteur. Elle estime que le chiffre de 47% des femmes employées dans le secteur des TIC peut être augmenté. Pour elle, la conscientisation des jeunes filles devrait commencer à l’école primaire. Pour les préparer, il est impératif de les familiariser aux nouvelles technologies durant les tout premiers stades de leur scolarité. D’ailleurs, c’est dans cette optique que « early digital learning programme » a été implémenté dans les écoles primaires et secondaires jusqu’au grade 9.

Trouvez votre prestataire à l’Île Maurice

En somme, l’Île Maurice est un pôle informatique qui prône l’égalité des genres. C’est pourquoi notre équipe d’experts est composée aussi bien de femmes que d’hommes, et cela à tous les niveaux.

Si vous êtes à la recherche d’un centre d’appels à lÎle Maurice, inutile de chercher plus loin. Callcenterilemaurice est spécialisé dans les centres d’appels basés à l’Île Maurice. Pour plus de détails, appelez-nous au 09 70 71 83 00 ou simplement, écrivez-nous sur notre site Web.